On a caressé les dauphins au Marineland d’Antibes

Cette fois, on a décidé de rester en France pour aller à la rencontre des dauphins. Et oui, moi et ma fille on a enfin eu l’occasion de caresser les dauphins au Marineland d’Antibes, ce Parc qui a tout d’un véritable milieu naturel avec ses faux lagons, ses faux rochers ainsi que ses fausses plages. En tout cas, ça en valait le détour.

65 euros la séance

Il faut s’inscrire à la caisse d’entrée pour profiter d’une séance au Marineland. Toutes les rencontres sont programmées dans la journée. On a donc décidé de venir à la première heure. Le prix d’entrée est tarifé à 33€, mais en plus de la rencontre, cela nous a coûté 65€ pour chacune.

marineland_002

D’abord, on nous a conduit vers ce petit bassin en forme de lagon. La séance a débuté avec un exposé d’une quinzaine de minutes sur la protection des dauphins en Méditerranée. Un petit avant-goût de la Marinelandaise. Ensuite, on nous a demandé d’enfiler une sorte de salopette de pêcheur en caoutchouc. J’ai dû enlever ma bague pour ne pas blesser les dauphins. Après, on a pénétré dans ce fameux lagon où l’eau n’arrive qu’à la mi-taille. Par quinzaine, on a fait la file derrière une barrière immergée en attendant l’arrivée des dauphins.

Une arrivée fantastique

Le plus émouvant c’était de voir venir vers nous ce bel animal gris. C’était Silver, un dauphin mâle captif qui est habitué depuis sa naissance à obéir aux ordres des humains. Ce qui m’a drôlement étonnée, c’est qu’il arrive encore à faire des sauts aériens malgré le faible volume de l’eau. Suite à ce petit show, on nous a permis de le toucher. En fait, le parc a limité les touchés à 2 reprises maximum à cause de la foule. Toutefois, on nous a mis en garde de ne pas effleurer l’évent, le rostre et les yeux. La séance de palpation tactile a duré environ un quart d’heure.

C’était une rencontre exclusive que ma fille a particulièrement appréciée, plutôt brève, mais agréable. Comme les visiteurs n’ont pas le droit de prendre des photos au cours de la visite, on a reçu la photo à la fin. Celle de ma fille montre une parfaite communion avec cette faune sauvage.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *