Une journée agréable à Venise

J’ai posé quelques jours de congé pour la fin du mois d’octobre et me voici partie pour Venise. Grâce à un vol low cost, pas besoin de se faire de souci pour le coût, ni pour la durée du trajet. En train, c’est interminable ! Mais là, on est à peine parti qu’on atterrit déjà à l’aéroport Marco Polo. Mon plus grand plaisir est de survoler la lagune : même quand il y a quelques nuages, les rayons du soleil confèrent au paysage une apparence magique. Venise, c’est une myriade d’îles et d’îles, et tout cela brille comme un coquillage.

Se rendre à Venise

Le pont sur la Piazzale Roma

Depuis l’aéroport, il y a plusieurs solutions : la plus pratique est certainement le bus qui vous dépose au Piazzale Roma, après avoir traversé les faubourgs industriels de Mestre. Mais je ne laisse pas la vue gâcher ma journée. D’ailleurs, le charme opère dès que le bus s’engage sur la route qui traverse la lagune : on croirait à marée haute flotter au-dessus de l’eau. On m’a parlé aussi d’un bateau qui permettrait, en combinaison avec le bus, de rejoindre directement l’aéroport depuis la Place Saint-Marc ; je n’ai pas encore testé, mais je le ferai pour le trajet retour et je vous en donnerai des nouvelles.

Le vaporetto

Ma journée idéale à Venise commence par une balade sur le Grand Canal, en bateau bus (le vaporetto). Au petit matin, il y a déjà des navettes, mais pas encore de touristes. Tant mieux : le Grand Canal et ses palais noyés dans la brume sont entièrement pour moi. La Place Saint-Marc est encore déserte : j’y flâne jusqu’à l’arrivée de la foule, puis je m’engage dans les ruelles bordées de canaux que traversent des ponts en dos d’âne.

La place Saint-Marc

Venise est avant tout une atmosphère

Il y a bien sûr des monuments à voir et des musées à visiter, mais il faut surtout prendre le temps de s’imprégner du lieu.

J’ai décidé de prendre part à une visite guidée du théâtre de la Fenice, récemment restauré dans le style de l’Ottocento vénitien. Superbe ! Il faudra que j’essaie d’avoir une place pour un spectacle. Mais pas toute seule. J’attendrai de revenir avec mon ami Martin.

Marché du Rialto

Dans la foulée, je rejoins la foule qui se presse au marché du Rialto. Atmosphère typique garantie, un véritable parfum d’Italie en plein centre de la Venise touristique. Olives, pancetta et pain tout frais feront un déjeuner idéal, à déguster sur le bateau qui m’emmène en direction des îles de la lagune. Il y a longtemps que je voulais voir Burano, l’île des pêcheurs, et les souffleries de verre de Murano.

Je rentre épuisée, avec plein d’images dans ma tête et sur la carte mémoire de mon appareil photo !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *